ANTHROPO-CÈNE pour STUWA

STW-Affiche16 VF copie

dessin-anthropo-cene-web

vuedeface

 

 

 

« J’ai voulu montrer que l’arbre, pour nous, s’étend plus que l’extremité de ses branches et s’enfonce plus profond que ses racines »  Francis Hallé, Plaidoyer pour l’arbre

Dans le cadre de la création du jardin paysager de la Maison Jean-Jacques Henner à Bernwiller, l’artiste Thierry Boutonnier imagine Anthropo-cène, une œuvre coopérative qui unit les arbres avec une table monumentale. Cette cène, dont les pieds et les troncs se confondent, est le symbole de l’articulation des vergers et des habitats en pays sundgauvien. L’œuvre invite villageois et promeneurs à s’attabler pour devenir les commensaux* de ces arbres qui nous relient à la Terre durant de grands moments de convivialité. L’œuvre, lieu de vie tourné vers l’avenir a été commanditée par la commune de Bernwiller par l’intermédiaire de COAL. Dans le cadre du projet d’aménagement du verger artistique et évolutif de la Maison Henner, l’installation paysagère s’inscrit dans une première phase de réhabilitation du lieu en valorisant le travail de l’illustre natif et peintre Jean-Jacques Henner, racontant une part du Sundgau du XIXème siècle.

Source : http://www.stuwa.fr/les-œuvres/anthropo-cène/

Capture d’écran 2015-10-30 à 11.00.47Verger

Pour son Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), le pays de Sundgau a la formidable initiative de donner une place particulière aux vergers. En effet, son projet d’aménagement et de développement durable articule l’optimisation foncière par la mobilisation des « dents-creuses » sans « considérer invariablements comme dents creuses les vergers présents à l’intérieur des armatures bâties ». Je veux donner une forme artistique à cette volonté d’articuler des vergers communs avec l’habitat, de donner une importance à ce patrimoine vivant. Ainsi je vous propose  Antrhopo-cène. STUWA, le pays de Sundgau et ses résidents nous offrent la possibilité de dresser une table vivante dans un des beaux vergers de Bernwiller.

La table vivante met en scène nos interactions dans une « dent creuse ». Elle se situe entre le sol et le houppier des arbres. Elle crée un espace, génère une assemblée. Elle donne une forme aux rencontres et aux échanges. Elle fait directement référence au commensalisme. Des êtres non-humains se joignent à notre table, les arbres de cultures dont l’existence dépend de nos comportements alimentaires en font partie. La table des interactions raconte ces amourettes qui se tissent entre nos lèvres.

Cette table offre la possibilité d’une cène, d’un repas pris en commun, partagé, et permet d’assumer la place de l’Humain dans son environnement, en l’engageant à prendre ses responsabilités quant à la co-habitation avec les non-humains qui nous peuplent.

Je remercie :

M. le Maire Philippe Schittly, M. le Maire délégué Mathieu Ditner, Jean-Luc Roth, Francis Martin, Pierre-Paul Gredel, paysagiste, Michael Jeandenans, menuisier, Nathan Boulé, les équipes municipales, l’ensemble des habitants impliqués dans le projet, COAL, le Pays du Sundgau, les agents communaux, la Commune, la Communauté de Communes de la Porte d’Alsace et l’Office du Tourisme du Sundgau.

Merci aussi aux arbres, au nord (Tillia Greenspire, Malus Christkindler,Pyrus Wasserbirne, Amelanchier et Prunus Aviulm) et au sud (Prunus Avium,Malus Gravensteiner, Quetsche de Buhl ou Alsace, Cognassier et Tillia Greenspire).

IMG_9657 IMG_9647 IMG_9632 IMG_9509 IMG_9597 IMG_9625

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>